Accueil > Le bulletin > Bulletin n° 25 - Juillet 2005

Bulletin n° 25 - Juillet 2005

mercredi 13 juillet 2005

GIF -
PDF -
Bulletin 25

Bulletin Numéro 25
Juillet 2005

AU SOMMAIRE

o Assemblée générale annuelle

o Le mot du président

o Le Congrès international de la population de Tours, 18-23 juillet 2005 : dernières informations, par Véronique Hertrich

o Bourse Jeune chercheur du CNF pour la participation au Congrès de Tours

o Le nouveau site du CNF

o Pour un WIKI en démographie ?

Secrétariat du CNF : 133, Bd. Davout 75980 Paris Cedex 20
Téléphone : 01.56.06.21.26, Télécopie : 01.56.06.21.99
mel : cnf-bureau@listes.ined.fr
site web : http://www-cnf.ined.fr/

CONVOCATION A L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du CNF de L’UNION


L’Assemblée générale ordinaire du Comité National Français se tiendra lors du congrès de l’UIESP de Tours le mardi 19 juillet 2005 dans la salle Olympes de Gouges du Centre Vinci à 19 heures 15

Programme de la soirée

19 heures 15

  • Pot amical
  • Assemblée générale avec l’ordre du jour suivant :
    • 1 - Rapport moral
    • 2 - Rapport financier par Myriam Khlat ;
    • 3 - Activités du CNF et de l’Union dont :
      • présentation du nouveau site du CNF (Armelle Andro et Françoise Gubry) suivie d’une discussion ;
      • présentation du projet « WIKI » en démographie (Nicolas Brouard et Françoise Gubry) suivie d’une discussion.
    • 4 - Questions diverses

Attention ! Si vous ne pouvez pas participer à l’Assemblée, pensez à faire une procuration en utilisant le pouvoir ci-dessous. Merci !


Avec nos sentiments dévoués

Le Bureau


POUVOIR

Je soussigné(e) [Nom en capitales] .......................................................

déclare déléguer mes pouvoirs à M .......................................................

pour l’Assemblée générale du CNF - UIESP le 19 juillet 2005

A ...................................... le ................................... (signature)


Le mot du président

Chers amis et collègues,

Je vous invite très vivement à assister à notre réunion du CNF qui se tiendra au Centre Vinci à Tours, en fin d’après-midi du second jour de congrès, c’est-à-dire à une période où vous ne serez pas encore saturé de réunions, et avide de discuter des futurs projets du CNF et de l’Union.

En effet, nous n’aurons pas cette année de présentation scientifique car le programme du congrès suppléera largement à vos attentes mais une Assemblée générale où après les
approbations usuelles de rapport moral et de comptes, nécessaires au bon fonctionnement d’une association « loi 1901 », nous discuterons de diverses propositions liées aux nouveaux moyens d’information que procure l’Internet comme le nouveau site du CNF qui serait géré sous SPIP (comme le Monde Diplomatique ou le CEPED) et un projet aussi ambitieux que fragile que serait la réalisation d’une encyclopédie évolutive en démographie, analogue ou intégrée à Wikipedia, à partir de différentes bases existantes dont le dictionnaire multilingue de l’Union.

Cette réunion sera l’occasion de prouver que notre discipline est bien vivante et peut rassembler beaucoup de démographes de tous âges, actifs, étudiants ou retraités.
Je voudrais aussi, au nom de vous tous, remercier tous les membres du CNO et notamment Véronique Hertrich et Catherine Rollet, notre précédente présidente, pour le travail considérable qu’ils ont accompli pour l’organisation de ce congrès qui sera, nous en sommes tous convaincus, une réussite.

Bien à vous,

Nicolas Brouard, président du CNF.

Le Congrès international de la population de Tours, 18-23 juillet 2005 : dernières informations par Véronique Hertrich

La communauté française des démographes s’est largement mobilisée en faveur du prochain Congrès international de la population de l’UIESP qui se tiendra à Tours, au centre Vinci, du 18 au 23 juillet prochains. Le programme scientifique du congrès compte 259 intervenants (auteurs ou co-auteurs de communication ou de poster, discutants, présidents de séance) résidant en France. La France figure ainsi au deuxième rang des pays représentés, après les
États-Unis (556 intervenants), et avant l’Inde (154), le Royaume-Uni (106), le Canada (97), le Brésil (93), le Mexique (83), l’Italie (58), l’Espagne (51), l’Allemagne (53), l’Australie (49), la Chine (44), la Belgique (44) ... Une présence française nombreuse donc mais cependant
modeste (11 %) si on la rapporte à l’échelle de la manifestation : avec 2340 intervenants, en provenance de 110 pays, le congrès de Tours se distingue avant tout par sa dimension internationale !

Le programme détaillé du congrès, les textes des communications et posters téléchargés par les auteurs, et différentes informations pratiques et touristiques sont disponibles sur le site internet
http://www.iussp.org/France2005

En voici un aperçu, en quelques points.

Programme scientifique

Le congrès débutera le lundi 18 juillet : enregistrement de 10h à 17h, cérémonie d’ouverture de 17h30 à 19h. Il se tiendra ensuite chaque jour du mardi 19 au samedi 23 juillet, de 8h30 à 17h pour les séances régulières et les séances posters, de 17h30 à 19h pour les séances plénières.

Une traduction simultanée trilingue (français, anglais, espagnol) sera assurée à toutes les séances par une équipe de 40 interprètes professionnels.

Séances régulières

Chaque jour, du mardi au samedi, neuf séances se tiennent en parallèle, sur 4 plages horaires d’1h30 chacune : 8h30-10h00 10h30-12h00 13h30-15h00 15h30-17h00.

Chaque séance est animée par un président et donne lieu à 5 interventions (5 communications,
ou 4 communications et un discutant), suivies d’un débat avec la salle.

Au total : 161 séances régulières et près de 750 communications.

Séances posters . Cinq séances posters sont organisées pendant le congrès. Chacune d’entre
elle dure une journée (8h30 à 17h) et réunit environ 150 posters. Les auteurs seront présents à côté de leur poster à l’heure de la pause de midi (12h - 13h30) pour répondre aux questions.

Séances plénières et grands débats se tiennent chaque jour en fin de journée, de 17h30 à 19h.

- 1. lundi 18 juillet. Cérémonie d’ouverture, présidée par Catherine Rollet, Présidente du
CIO et du CNO
- 2. mardi 19 juillet. Séance organisée par le Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) sur le thème La conférence internationale sur la population et le
développement (CIPD) du Caire : où en sommes-nous onze ans après ?
, présidée par Kunio Waki, UNFPA ;
- 3. mercredi 20 juillet. Débat : Les politiques en faveur de la fécondité sont elles efficaces dans les pays à faible fécondité ? présidé par James Trussell, Princeton University ;
- 4. jeudi 21 juillet. Débat : Faut-il s’inquiéter de l’avenir de la population de l’Europe ?, présidé par Henri F. Leridon, INSERM-INED ;
- 5. vendredi 22 juillet. Débat : Les couples devraient-ils avoir le droit de choisir le sexe de leurs enfants ? présidé par Joseph Chamie, Centre for Migration Studies.
- 6. samedi 23 juillet. Cérémonie de clôture, présidée par Jacques Vallin, INED, Président de l’UIESP.

Les séances débat sont organisées selon le principe expérimenté à Salvador de Bahia. Chacune réunit quatre intervenants, deux d’entre eux défendant une réponse positive à la question posée, les deux autres argumentant en faveur d’une réponse négative. Après les orateurs, la parole est donnée à la salle selon le même principe d’une argumentation « oui » ou « non » et à raison d’un temps de parole limité à 2 minutes par intervention.

Séances de formation. Trois séances de formation sont inscrites au programme du congrès :
- 7. mercredi 20 juillet, 10h30-12h00. Publier dans les revues à comité de lecture : les exigences des comités de rédaction. Présidente : Frances Althaus, International Family Planning Perspective ;
- 8. samedi 23 juillet, 8h30-10h00. Savoir communiquer efficacement sur ses recherches. Présidente : Jennifer Nadeau, The Alan Guttmacher Institute ;
- 9. samedi 23 juillet, 15:30-17:00. Utiliser les logiciels EPP et SPECTRUM pour mesurer les effets du VIH/sida. L’approche ONUSIDA. Présidents : Karen A. Stanecki,
ONUSIDA et John Stover, Futures Group International ; Soutenu par ONUSIDA.

Journée de la population européenne

Le jeudi 21 juillet, le Comité national d’organisation organise, avec l’appui de la Commission européenne, une journée dédiée aux questions de population dans l’espace européen. Quatre grands thèmes seront développés parallèlement :
- 10. Fécondité et structures familiales, Auditorium Pierre de Ronsard, Organisateur : Didier Breton, Institut de démographie, Université Marc Bloch, Strasbourg 2 ;
- 11. Vieillissement, Auditorium Descartes, Organisatrice : Marlène Lamy, Institut de démographie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ;
- 12. Migrations internationales, Salle Condorcet, Organisateur : Guy Desplanques, INSEE ;
- 13. Population and urbanisation, Salle Olympes de Gouges, Organisatrice : Denise Pumain, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Institut Universitaire de France.

Chaque thème donnera lieu à 4 séances : une séance de présentation (8h30 à 10h) et 3 tables rondes (10h30-12h00, 13h30-15h00, 15h30-17h00). La journée se poursuivra avec le débat consacré à l’avenir de la population en Europe, introduit par une allocution des partenaires locaux.

Prix scientifiques

Plusieurs prix distinguant des communications et posters présentés par le congrès seront décernés par des partenaires français du congrès. Les lauréats seront sélectionnés par des jurys scientifiques pendant le congrès.

Prix décernés :
- 14. par Novartis à un travail de recherche traitant de la place et du rôle de l’entourage auprès des personnes malades et dépendantes ;
- 15. par Pfizer-France à une recherche traitant de la santé d’âge en âge ;
- 16. par l’Association française pour l’étude des populations (AFEP) à cinq posters (un par jour) en langue française.

L’Union décernera par ailleurs le prix de la Fondation Mattei Dogan pour la recherche démographique comparée.
Tous les prix seront remis pendant la cérémonie de clôture.

Réunions parallèles et espace d’exposition

Une vingtaine de réunions parallèles sont organisées en dehors des horaires du congrès, le lundi en journée, les mardi, mercredi et samedi en soirée (19h-21h).

Une vingtaine de stands d’exposition seront tenus par des organismes de recherches, éditeurs...

Expositions

Trois expositions consacrées à la population, ouvertes gratuitement au public, sont installées à Tours à l’occasion du congrès.
- 17. 6 milliards d’hommes, organisée par le Muséum national d’histoire naturelle, la Cité des sciences et de l’industrie de la Villette, et l’Institut national d’études démographiques (INED). Hall de l’Hôtel de ville ;
- 18. Population et développement durable, organisée par l’Institut de recherche pour le développement (IRD). Hall de l’Hôtel de ville ;
- 19. Remue-ménage ? Une exposition sur l’évolution familiale dans les pays du Sud, organisée par l’Institut de recherche pour le développement (IRD). Bibliothèque municipale de Tours.

Programme social et touristique

Invitations

- 20. Lundi 18 juillet, à 19h, suite à la cérémonie d’ouverture : verre de bienvenue au centre Vinci, offert par le Président de l’Université François Rabelais de Tours et le Maire de Tours ;
_21. Jeudi 21 juillet : soirée festive à la Grange de Meslay offerte par le Comité national d’organisation du congrès et ses partenaires.

Soirées et visites.

Ligéris, l’office de tourisme de Tours, a préparé un programme de sorties, à tarif négocié, à l’attention des congressistes et des personnes qui les accompagnent. Informations et inscription :
http://www.iussp.org/France2005/tourismfr.php
http://www.ligeris.com/special/home.html

Les Partenaires du Comité national d’organisation

Plus des deux-tiers du budget du congrès sont assurés par le Comité national d’organisation,
grâce à la mobilisation d’un grand nombre de partenaires :
- 22. Ministères : Recherche, Affaires sociales, Affaires étrangères, Culture ;
- 23. Commission européenne : DG « Emploi, affaires sociales et égalité des chances », DG
« Développement » ;
- 24. Collectivités territoriales : Mairie de Tours, Conseil général d’Indre-et-Loire, Conseil
régional du Centre ;
- 25. Organismes de la protection sociale : Cnav, Cnaf, Caisse des dépôts et consignations ;
- 26. Organismes de recherche et d’études : Ined, IRD, Insee, Ceped, Université de Tours,
Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines ;
- 27. Agences et associations d’appui à la recherche : ANRS, Afep, CNF ;
- 28. Laboratoires pharmaceutiques : Pfizer, Novartis, Organon.

Les membres du Comité national d’organisation

Présidente : Catherine Rollet (Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines, France)
Vice-Président : Laurent Nowik (Université de Tours)
Coordinatrice : Véronique Hertrich (Ined)
Trésorière : France Guérin-Pace (Ined)
Responsable des partenariats : Sophie Pennec (Ined)
Commission « Centre des congrès » : Olivia Samuel (Université de Versailles St-Quentin en Yvelines), Annabel Desgrées du Loû (IRD), Marie Ladier-Fouladi (CNRS)
Commission « Accueil et programme social » : Christophe Bergouignan (Université de Bordeaux), Véronique Petit (Université de Paris VIII), Jacques Véron (Ined)
Commission « Journée de la population européenne » : Guy Desplanques (Insee), Didier Breton (Université de Strasbourg), Marlène Lamy (Université de Paris 1)
Commission « Communication scientifique et valorisation » : Gilles Pison (Ined), Nathalie Bajos (Inserm), Thérèse Locoh (Ined)
Commission « Mobilisation des partenaires » :, Alain Bideau (Société de démographie historique), Yves Charbit (Univ. de Paris V), Maria Cosio Zavala (Univ. de Paris X),
Christophe Guilmoto (Ird), François Héran (Ined), Jean-Marie Robine (Inserm)
Secrétariat du CNO : Christine Théot-Gonzales, Alexandra Duda, Maud Gorza

Bourse jeune chercheur du CNF pour la participation au Congrès de Tours

Comme nous l’avions décidé lors de l’assemblée générale de juillet 2004, à l’occasion du Congrès International de l’Union à Tours en 2005, le comité national français de l’Union a participé au financement de deux jeunes chercheurs issus d’un pays du « Sud » francophone. Il s’agit des deux plus jeunes chercheurs dont la communication a été retenue, à savoir Laure Bayala du Burkina Faso et de Etanislas Ngodi du Congo qui interviendront à la séance http://iussp2005.princeton.edu/sessionViewer.aspx?sessionId=701 et dont les résumés sont ci-après :

Travail dangereux des enfants sur les sites aurifères
Laure Bayala, CERFODES

Problématique du travail des enfants et les stratégies de survie au Congo Brazzaville
Etanislas Ngodi, Université Marien Ngouabi, Brazzaville

Le nouveau site du CNF (Françoise Gubry et Armelle Andro)

Le site Web du CNF s’est modernisé pour devenir plus interactif. Il est géré par le logiciel de gestion de contenu SPIP, issu du monde des logiciels libres sous licence GPL, qui permet d’ajouter de nouvelles pages sans connaître le langage HTML. Les pages anciennes sont en
cours de réintégration dans cette nouvelle présentation tout à fait basique actuellement et qu’il faut considérer comme une pré-maquette (L’adresse temporaire du site est à l’URL : _ http://cnfinfo.ined.fr/spip/).

Le site reprend évidemment les anciennes rubriques du site précédent : le bulletin, les activités, les thèses en démographie, les colloques, séminaires et actualités démographiques. Vous aurez dorénavant la possibilité de contribuer vous-même à alimenter cette dernière rubrique en vous inscrivant comme rédacteur temporaire (ou permanent !) pour les annonces que vous souhaitez faire connaître à la communauté. On peut aussi y récupérer des informations issues d’autres sites Web qui émettent régulièrement des actualités par le biais de flux RSS. Nous y avons mis actuellement le flux RSS de Popdev-actu, webzine d’actualités documentaires provenant du centre de documentation du CEPED qui est aussi géré sous Spip
depuis l’été 2004. Signalez-nous ceux que vous trouverez intéressants pour les ajouter. Faites nous part de vos commentaires sur :
http://cnf-info.ined.fr/wiki/index.php/Les_commentaires_sur_le_site_WEB

Pour un « WIKI » en démographie ?

L’Internet à la fin des années 80 puis le WEB en 1994 ont profondément modifié nos moyens d’information et de communication. Les moteurs de recherche et notamment Google
(http://en.wikipedia.org/wiki/Google) en 1998 ont constitué une nouvelle révolution d’accès à l’information que procurent les sites WEB mais aussi une grande dépendance vis à vis de cet outil. Or la neutralité d’une recherche sur le Web faite avec un moteur de recherche peut être menacée du fait de l’entrée en bourse de cette compagnie et de la facilité avec laquelle l’information pourrait être orientée selon les intentions des actionnaires.

Un autre projet tout aussi important à notre sens mais encore plus révolutionnaire est le projet d’encyclopédie généraliste « Wikipedia ». Révolutionnaire s’entend par le fait qu’il est nouveau, démocratique car accessible à tous et qu’il est potentiellement très utile pour la recherche documentaire et particulièrement scientifique. Mais, comme toute première révolution, le projet ne sait pas trop où il va et rien ne permet de certifier qu’il n’ira pas à la dérive. Wikipedia (http://en.wikipedia.org/wiki/Wikipedia) ne cesse de croître non seulement en anglais (600 000 articles) mais également en allemand (250 000 articles) puis en français (120 000 articles) et en japonais (110 000 articles) et ne cessera de croître mais quelle sera la qualité de son contenu ? Cela dépend de vous, vous répond-on !

Et effectivement Wikipedia est un Wiki et comme tel, il est alimenté, modifié, critiqué par des gens comme vous ou moi. Mais qu’est ce qu’un Wiki ? C’est une idée un peu folle qui n’a pas manqué d’être critiquée depuis son origine en 1995 mais qui fait progressivement son chemin. Presque tous les sites Web ont désormais un Wiki sur un sujet ou un autre ; c’est très pratique pour une documentation technique car cette dernière peut être corrigée « en ligne » par les lecteurs eux-même et donc être plus proche de leur attente. Mais pour des sujets plus polémiques ce peut être une foire d’empoigne un peu stérile où le plus tenace aura le dernier mot. Comme il n’y a pas de date butoir, contrairement à une publication classique, cela se modifie continuellement et c’est ce qui en fait l’intérêt mais cela suscite aussi beaucoup d’interrogations et de craintes : comment citer une encyclopédie qui évolue en permanence, comment croire des non spécialistes, etc. ?

L’encyclopédie Wikipedia ne concurrencera sûrement pas ni aujourd’hui ni demain Britannica ou l’encyclopédie Universalis, du moins en qualité mais en terme de fréquentation Wikipedia est déjà placée devant, loin devant. Dans le monde scolaire et même universitaire, Wikipedia devient une référence même si les professeurs ont pour consigne d’indiquer à leurs élèves de ne l’utiliser qu’en dernière instance.

Ainsi, les scientifiques sont interpellés et particulièrement en démographie où les développements scientifiques ne datent pas comme en mathématiques des 18e et 19e siècles mais plutôt du 20e avec des démographes comme Alfred Lotka ou Louis Henry. Un rapide survol de l’actuel Wikipedia des termes utilisés en démographie nous montre la relative pauvreté particulièrement en langue française. Mais n’est-ce pas une opportunité pour les membres du CNF de s’y investir ?

Est-ce déjà trop tard pour s’intégrer dans un existant qui n’a pas de structure. Quelle structure existante utiliser comme base de départ ?

Nous avons en effet pensé à Louis Henry qui a notamment contribué à la seconde et
dernière édition du dictionnaire multilingue et dont la structure en 9 chapitres, même si elle correspond à l’état relativement ancien du milieu des années 1980, a le mérite d’exister dans plusieurs langues dont l’anglais, l’espagnol, l’allemand et l’arabe.

La mise en ligne de ce dictionnaire multilingue en l’état d’origine serait déjà un projet en soi mais il n’est pas insurmontable du point de vue technique et nous avons entré quelques chapitres sur http://cnf-info.ined.fr/wiki/index.php/Démographie (avec un é et non un e mais votre navigateur doit être moderne et accepter les caractères UTF-8).

Pourrait-il être utilisé pour un WIKI, donc évolutif, où d’autres chapitres comme la santé de la reproduction ou l’analyse biographique devront être intégrés ? Ce WIKI
démographique doit-il être intégré dès maintenant dans la jungle de Wikipedia ou évoluer pendant un certain temps (2 ans ?) dans le cercle du CNF ou de le cadre de l’UIESP pour les autres langues que le français. Comment réintégrer dans Wikipedia et au bout du temps imparti le fruit de nos travaux de spécialistes ? Les droits d’auteur (essentiellement le travail de P. Vincent puis de L. Henry avec des contributions de chercheurs anonymes) de l’UIESP
peuvent-ils être abandonnés et mis sous la licence GPL (http://en.wikipedia.org/wiki/GFDL) qui correspond tout à fait à l’esprit de ce dictionnaire multilingue.

Enfin, n’y a-t-il pas d’autres alternatives qu’un Wiki ? Ne peut-on pas rester plus classique et, à l’instar de certains géographes, créer une encyclopédie fermée comme Hypergeo http://hypergeo.free.fr/ ?

Pour l’instant, il n’y a pas de portail http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Portails) en
démographie sur Wikipedia mais il en existe un en géographie par exemple. Nous pourrions décider lors de l’AG de proposer un portail à Wikipedia qui reprendrait les 9 chapitres du
dictionnaire multilingue de façon à structurer notre discipline sur une base déjà reconnue internationalement. Il y a actuellement un portail provisoire sur le site privé du CNF où sont reportés les 9 chapitres en langue française du dictionnaire multilingue http://cnf-info.ined.fr/wiki/index.php/Portail_en_démographie mais également des liens vers des pages du Wikipedia français actuel. Vous pouvez déjà le compléter en cliquant sur le bouton « éditer » en haut de la page. Vous pouvez également proposer d’autres chapitres en les justifiant dans l’espace de discussion (bouton situé à coté de éditer).

Les travaux en cours sur le Web sémantique pourraient permettre de faire communiquer entre elles des machines si leurs informations sont suffisamment structurées et
compréhensibles grâce à des ontologies capables de lier le contenu exploitable par la machine avec sa signification par les humains. Le développement d’une encyclopédie thématique,
même incomplète, pourrait aider à la mise en forme d’un tel outil dans le domaine de la démographie.

Toutes ces interrogations, wiki versus publication privée, wikipedia versus wiki autonome, sont légitimes et nous vous invitons à y réfléchir et à nous faire part de vos
commentaires et propositions lors du débat de l’AG du 19 juillet sur ce sujet.

Si vous souhaitez participer au congrès et vous ne vous êtes pas inscrit au congrès, il est encore temps : http://www.iussp.org/France2005/registfr.php. Si vous souhaitez assister seulement à la Journée de la population européenne, contactez-nous (CNObureau@listes.ined.fr) et nous vous offrirons une invitation.


Des informations sur les colloques et séminaires sont consultables sur notre site http://www-cnf.ined.fr/


Utilisons les ressources d’internet :
- les listes de diffusion du CNF : cnf-bureau@listes.ined.fr (pour entrer en contact avec les membres du bureau du CNF) et cnf-forum@listes.ined.fr (pour transmettre des informations ou débattre avec l’ensemble des membres du CNF)
- le site du CNF : http://www-cnf.ined.fr/ pour une information actualisée sur le Congrès de 2005, les colloques et séminaires, les offres de postes ...
- le site de l’Union : http://www.iussp.org/.


Pensez à nous communiquer votre adresse électronique !